Retour à la liste

Ajouté le 12 févr. 2021

L'Odyssée, texte de Anne-Cécile Guitard


602632982f999_img-3029.jpg


Poème épique grec attribué à Homère, et qui se rattache, comme l'Iliade, au cycle de la guerre de Troie, l'Odyssée est consacré au retour d'Ulysse qui, pendant dix ans, doit affronter de multiples dangers sur terre et sur mer avant de pouvoir rejoindre son royaume d'Ithaque. 1 Considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature et comme l'un des deux « poèmes fondateurs »de la civilisation européenne, l'Odyssée a inspiré un grand nombre d'œuvres littéraires et artistiques au cours des siècles, et le terme « odyssée » est devenu par antonomase un nom commun désignant un « récit de voyage plus ou moins mouvementé et rempli d'aventures singulières » 2. C'est bien de cette seconde définition dont il s'agit dans cette exposition rassemblant les œuvres d'Annie Robine, artiste relieur et éditrice, de Constance Robine, peintre dans la mouvance néo-expressionniste, et des deux sculpteurs Milo Dias et Kere Dali. De voyage, il en est bien question, ou plutôt de déplacement. Le processus créatif est par définition un déplacement, évoluant dans les sphères d'imaginaire, de l'extraordinaire ou du merveilleux. Que ce périple artistique soit rêvé, projeté, conceptualisé ou vécu, en réalité cela n'a pas beaucoup d'importance. L'artiste, quel que soit son support, déplace ses émotions, son regard, voire ses craintes, de sa main vers son œuvre, il nous donne à voir une réalité que nous, simples mortels, ne soupçonnions même pas. Force vive d’une société en perpétuelle mutation, la figure de l’artiste incarne par excellence cette vision poétique du voyage au sens large, aussi mouvementé et aventureux soit-il. Déplacements multiples et protéiformes donc, tels les ouvrages sensuels et raffinés d'Annie Robine, livres-sculptures uniques, sollicitant tout à la fois le plaisir intellectuel de la lecture aux plaisirs tactiles et visuels de l'objet précieux. Cependant derrière cette ode à la Beauté pure, l'artiste Annie Robine nous parle également des grands voyages émotionnels de la vie, du deuil, de la création comme une catharsis face à la douleur, mais aussi de la passation mère-fille, et de la puissance du grand Féminin : que cela signifie, aujourd'hui, qu'être une femme? Être une femme-artiste? Être une femme-amante? Être une femme-mère? Dans sa filiation directe, l'artiste malouine Constance Robine, quant à elle, déploie son talent dans une figuration outrée et percutante, ses coulures de couleurs à l'esthétique grunge n'étant pas sans rappeler le lyrisme post-romantique de certaines toiles de l'artiste britannique Peter Doig. Sa série d'acryliques In the Rocks nous parle de voyages intérieurs, de douleurs passées, de résilience et de la fierté d'être une femme malgré tout. Evasion d'ordre temporel cette fois-ci, avec les faciès tragi-comiques du sculpteur Milo Dias, qui invoque le caricaturiste, peintre, graveur et sculpteur Honoré Daumier (1808-1879) comme source d'inspiration. C'est avec des matériaux de récupération qu'il crée des personnages hybrides improbables, parfois drôles, parfois effrayants, pour nous parler de la vacuité de l'existence et de l'absurdité du comportement humain. A sa manière également le sculpteur Kere Dali nous invite à un voyage dans le temps, par sa maîtrise absolue des techniques académiques et de ses outils. Il y a là cette obsession du «faire» qui renvoie à une pratique plus artisanale : étymologiquement, l’art fut d’abord une tecknè. L’Antiquité grecque ne faisait pas de différences strictes entre le métier d’artisan et le statut d’artiste. L’art était avant tout considéré comme une habileté, une méthode acquise par apprentissage et reposant sur des connaissances empiriques. Kere Dali fait indéniablement partie de ces artistes «techniciens». En cette période de crise sans précédent, où l'on questionne les fondements mêmes de notre civilisation, l'art est une porte ouverte au seuil de notre maison, une invitation au voyage et aux déplacements intérieurs, une envolée visuelle et spirituelle, une catharsis à la banalité de nos maux quotidiens. Ces artistes-artisans-chamanes n'attendent que vous!


1. source : https://www.larousse.fr/encyclopedie/oeuvre/l_Odyss%C3%A9e/1358822. Collectif, « Odyssée » [archive], Trésor de la langue française informatisé, 2009 (consulté le 11 avril 2010).

 

Créé avec Artmajeur